30 Avenue du Président Wilson, 75116 Paris - 1er étage - Tél. 01 53 70 43 21

Une alimentation équilibrée en pratique, c'est quoi ?

Le Dr Corinne Chicheportiche-Ayache, Médecin Nutritionniste  à Paris (75116) vous donne les clés d'une alimentation équilibrée.

Une alimentation équilibrée en pratique, c'est quoi ?

Tout d'abord, une alimentation équilibrée n'est pas un régime. On doit passer sa vie en mangeant de façon  équilibrée ; on ne doit pas passer sa vie au régime !

L'alimentation équilibrée doit être une façon de manger de façon naturelle ; elle  appartient à la famille des "mesures hygiéno-diététiques"

Les aliments choisis et leur agencement doit faire partie de votre vie ( sans exclure les autres et les diaboliser ) mais ne doivent pas envahier votre vie et votre psychisme ...

Cela doit faire partie de vos habitudes !

  1. Répartition et rythmes alimentaires : ce ne sont que des principes
  • Le Petit Déjeuner : Il est considéré comme un véritable repas car il doit apporter environ 25% des AET. Il permet de lutter contre la fatigue intellectuelle ou musculaire durant la matinée, d’arriver au moment du déjeuner sans être affamé et d’éviter de grignoter durant la matinée. Il est souvent négligé mais quelques astuces existent pour majorer l’appétit matinal :
  • Choisir des aliments dont l’arôme stimule l’appétit (café, pain grillé, etc..)
  • Le préparer la veille au soir
  • Se lever un peu plus tôt pour être un peu plus réveillé au moment du petit-déjeuner
  • Le déjeuner est le repas le plus important de la journée
  • Le goûter peut être nécessaire et doit équilibré  chez les personnes présentant un temps trés long entre le déjeuner et le diner
  • Le diner sera plus lèger

2. Un repas équilibré c'est a dire

  • Un petit déjeuner intégrant une boisson + un produit laitier + féculent + fruit  voire un élement protéique ( Jambon ou oeuf )
  • Chaque repas doit intégrer : Une crudité ( Un légume cru ou un fruit ) + un plat riche en protides ( V/P/O) ou Légumineuses  + un accompagnement ( féculents ou légumes cuits)+un produit laitier
  • Une collation de 17H00 ( type goûter) intégrant un produit laitier et/ou un fruit

3. Varier les aliments : Représentations des fréquences hebdomadaires

Poissons : Au moins 3 fois/semaine avec une consommation des gros prédateurs ( espadon, thon, merlin) réduite au minimum a cause des accumulations de methylmercure

Oeufs : 2 à 3/semaine

Abats : Au moins  fois/semaine  présentant d'excellentes propriétés nutritionnelles (macronutiments -VPO)

Charcuterie froide : 1 Fois max/semaine à type de jambon blanc découenné ou dinde fumée

Légumes secs : 1 Fois/semaine