30 Avenue du Président Wilson, 75116 Paris - 1er étage - Tél. 01 53 70 43 21

Conseils Nutritionnels Post Chirurgie Bariatrique

Le Dr Corinne Chicheportiche-Ayache, Médecin Nutrition à Paris 75116, vous explique comment se nourrir après une chirurgie bariatrique.

La chirurgie bariatrique entraîne des pertes de poids massives. La perte de poids est un des objectifs principaux de cette prise en charge mais cependant elle ne doit pas s'accompagner d'une dénutrition et de carences ( notamment après les By-Pass). Autrement dit, il est capital de continuer néanmoins de s'alimenter. On voit trop souvent en consultations des patients emprisonnés dans leur schémas de régimes amincissants à répétition menés avant l'intervention chirurgicale qui sont terrorisés à l'idée de manger par exemple, des féculents et ainsi de ne pas perdre suffisamment de poids. Or, trés vite après l'opération, la mot d'ordre sera le retour à une alimentation équilibrée dans des volumes bien plus restreints.

Cette prise en charge nutritionnelle est donc double :

1- Assurer une alimentation qualitativement satisfaisante dans les premières semaines après l'intervention chirurgicale en suivant des conseils rigoureux

2- Rééduquer le patient sur les principes d'une alimentation saine et  équilibrée et l'aider à renouer avec des sensations alimentaires ( recherche de la satiété, découverte de goûts parfois oubliés, etc..). En effet ces derniers aideront à maintenir la perte de poids à long terme en évitant les erreurs diététiques et les anomalies du comportement alimentaire d'autrefois.

Le suivi nutritionnel doit être fait à minima au 3ème mois, puis au 6ème mois et une fois par an.

Conseils en post-opératoire :

1- Le premier est un conseil de bon sens mais valable de façon permanente: il faut reconnecter l'estomac au cerveau .. en pratique, savoir écouter et reconnaitre les sensations pendant les prises alimentaires  :

  • S'arrêter ou marquer une pause lorsque la satiété se fait sentir
  • Certains aliments sont moins bien tolérés mais il existe une variation individuelle importante  .. par exemple, le lait. Certains patients ne le tolérent pas les premiers mois après l'intervention, d'autres le digèrent trés bien. Il faut donc être a l'écoute de son organisme, "de ce qu'il accepte ou qu'il n'accepte pas" ( au risque de nausées, vomissements, sensations de blocage, diarrhées, douleurs abdominales). Il faut cependant rappeler qu'en cas d'anomalie persistante ( vomissements, douleurs abdominales,... ), le patient doit prendre contact trés rapidement avec son chirurgien.

2- La prise de compléments alimentaires ( vitamines, oligoélements ) mais aussi de Calcium et de Fer doit être suivie scrupuleusement autant que nécessaire : En post-opératoire des contrôles biologiques sont réalisés afin de déterminer si l'alimentation suffit à couvrir les besoins de l'organisme.

3- Il est impératif de prendre le temps de mastiquer soigneusement chacune des bouchées. En effet, votre estomac a une fonction de brassage de l'alimentation,or sa taille trés réduite limite cette action. Il faut donc s'assurer de prendre de petites bouchées et de bien les mâcher.

4- Prendre du temps pour chacun des repas : Au moins 30 minutes et se mettre dans des conditions les plus confortables possibles, notamment au calme.

5- Durant le premier mois, mettre en place 3 repas principaux et deux collations ( le volume de chaque repas étant trés faible, on mutliplie les prises alimentaires pour courvir les besoins journaliers en macro et micronutriments).

6- Ne pas boire avant et durant les repas ( à distance d'au moins 30 minutes). Néanmoins, pour ne pas se déshydrater, il faut s'assurer de boire au moins 1 litre à 1,5 litre d'eau plate/jour  ( par petites gorgées de façon trés régulière).

7- Éviter aussi les boissons trop fraîches ou trop chaudes.

8- En cas de By-Pass : ne pas prendre de produit sucré durant au moins les trois premiers mois après l'intervention et avant d'avoir revu le nutritionniste ou le chirurgien. En effet, la consommation de produits sucrés ( sucre en morceaux, miel, confiture, gateaux et desserts sucrés, mais aussi les boissons avec sucres ajoutés, etc ..) peut favoriser la survenue d'un malaise appelé le dumping syndrôme. De la même façon, on note des variations inter-individuelles importantes dans la réaction à l'ingestion de produits sucrés.

9-Ne plus prendre de boisson gazeuse ( eaux gazeuses, sodas, bière, etc ..)

10-Eviter ou limiter la consommation de boissons alcoolisées

11- Reprendre ou initier dès le 3eme mois la pratique d'une Activité Physique. Dés le second mois, favoriser les marches longues, c'est un bon moyen pour se remettre en mouvement.

Que manger durant les 2 premières semaines après l'intervention chirurgicale ?

En sortie d'hospitalisation et durant deux semaines, ne consommer que des aliments mous, liquides, mixés ou pâteux. Il est important d'assurer un apport en protéines important pour pour lutter contre la fonte musculaire qui accompagne souvent la perte de poids. On les retrouvera dans le poisson, les oeufs, la viande hachée, si elle est bien tolérée et les produits laitiers. Dans ces quinze premiers jours, ne pas introduire dans ses repas des fruits et des légumes CRUS  en morceaux ; ne les consommer que cuits et en purée ou compote.

  Proposition de menu type (3 repas + 2 collations) 

   Petit déjeuner :

  • Une boisson chaude type thé, café. Evitez le lait qui n'est souvent pas bien toléré.
  • Une biscotte beurrée ( 5g de beurre soit 1/2 plaquette de restaurant) à tremper dans la boisson chaude
  • Un produit laitier ( un yaourt ou un fromage blanc)

  Collation de mi-matinée:

  • Compote sans sucre ajouté ou un produit laitier ( un yaourt ou un fromage blanc ).

Déjeuner :

  • Poisson blanc mixé
  • 1 cuillère à soupe de féculents ( pâtes type alphabet ou vermicelle, purée de pomme de terre)
  • 1 à 2 cuillères à soupe de légumes sous forme de purée ( à  l'exclusion des artichauts, salsifis, oignons et choux) à laquelle on peut ajouter une cuillère à café de matières grasses crues ( huile d'olive ou beurre)

     Collation d'après midi :

  • Compote sans sucre ajouté ou un fruit trés mur écrasé                

     Dîner:

  • Omelette au fromage ( gruyère ou emmental)
  • Légumes en purée ou en soupe
  • Un produit laitier ( un yaourt ou un fromage blanc)

Que manger durant la seconde partie du premier mois  après l'intervention chirurgicale ?

On garde la même structure de repas soit 3 repas principaux et 2 collations/jour. On peut démarrer la diversification de l'alimentation en réintoduisant petit à petit un fruit  ou un légume cru par repas sous une forme plus ferme, comme par exemple des fruits bien mûrs coupés en petits morceaux, des légumes taillés en petits dés ou des crudités finement hachées. De la même façon, on peut intégrer dans les repas du poisson finement coupé ou de la viande hachée. Certains fruits seront déconseillés car trés acides : Les agrumes (pamplemousses, oranges, citrons, clémentines, mandarine et les kiwis).

Que manger dés le second mois ?

A partir du second mois, il faut tendre vers un retour à une alimentation la plus équilibrée possible c'est à dire :

  • Des apports protéiques : Du poisson ou de la viande ou encore deux œufs  (minimum 80 g/j)
  • 2 fruits /j et des  légumes frais (300g/j sous forme cuite ) intégrant des crudités (100g/j)
  • Des féculents en quantités modérées : 2 à 3 cuillères à soupe/jour
  • Au moins trois produits laitiers, l’idéal étant plutôt quatre (yaourt, fromage blanc, faisselle, petit-suisse).
  • Les sucres et sucreries resteront à éviter pendant au moins 3 mois et devront être réintroduits très prudemment à raison de 20g max/jour

                                                         

L’alimentation doit ainsi être diversifiée et de texture normale sans oublier les principes qui restent toujours valables:

  • Ne plus prendre de boisson avec sucres ajoutés.
  • Ne plus prendre de boisson gazeuse.
  • Éviter les boissons alcoolisées