30 Avenue du Président Wilson, 75116 Paris - 1er étage - Tél. 01 53 70 43 21

Nutrition & Hypertension Artérielle

Médecin nutritionniste à Paris 16ème, le Dr Chicheportiche-Ayache vous présente le syndrôme métabolique, ses conséquences et les principes de sa prise en charge thérapeutique.

Qu’est ce que l’Hypertension Artérielle  (HTA) ?

La tension  artérielle est la pression exercée par le sang sur les artères. On la mesure avec un tensiomètre.

On parle d’Hypertension Artérielle lorsque la TA dépasse 140/90 a plusieurs reprises chez un patient au repos depuis au moins 30 minutes.

Dans la très grande majorité des cas, l’HTA est dite essentielle ; c’est à dire que l’on ne retrouve pas de cause spécifique.

Très souvent, l’HTA est dite silencieuse : c’est à dire que le patient ne ressent pas de symptôme.

Lorsqu’ils sont présents, on retrouve de façon plus ou moins isolée les signes suivants :

  • Des maux de tête souvent localisés dans la nuque et plutôt matinaux
  • Des bourdonnements d’oreilles  (acouphènes)
  • Des saignements de nez des deux narines
  • Des vertiges
  • Des palpitations
  • Etc

Qui court le risque de développer une HTA ?

  • Les sujets de plus de 55 ans
  • Les fumeurs et consommateurs d’alcool en grandes quantités
  • Les personnes ayant des antécédents familiaux d’HTA à un âge précoce
  • Les sujets atteints d’un Diabète, d’une néphropathie (maladie rénale), d’un Syndrôme d’Apnée du Sommeil, etc …
  • Les consommateurs réguliers de réglisse noire ou produits dérivés
  • A l’inverse, consommer chaque jour deux carrés d chocolat noir (riche en polyphénls, de puissants anti-oxydants)  permet de prévenir la survenue d’une HTA

 

Quel est le risque de ne pas traiter son HTA ?

  • De façon générale, l’HTA est un facteur de risque cardio-vasculaire
  • Le risque cardio-vasculaire double pour chaque augmentation de 20 mmHg pour la pression systolique et de 10 mmHg pour la pression diastolique
  • Normaliser une tension artérielle permet de diminuer de 35 à 40% le risque d’être victime d’un Accident Vasculaire Cérébral

Comment traite-t-on l’HTA ?

  • En premier lieu, respecter les règles hygiéno-diététiques :
    • Limiter les apports en sel (NaCl) : 6 g/jour  en
      • Evitant l’ajout de sel : ne pas mettre de salière sur la table et cuisiner avec des apports minimum
      • Limitant le recours aux produits les plus riches en sel : viandes poissons fumés, charcuteries, chips, conserves, biscuits apéritifs,etc….
      • Evitant les plats préparés et/ou industriels en ne manquant pas de contrôler sur les étiquettes les taux de sel ou de sodium
    • Perdre du poids si nécessaire : Une perte de 5 à 10 %  de son poids corporel lorsqu’on est en surpoids permet de faire baisser la tension artérielle
    • Favoriser les apports en potassium et magnésium en :
      • Consommant 5 fruits et légumes/jour
      • Intégrant au moins 1 fois par semaine des légumineuses (fèves, pois-chiche, haricots blancs et lentilles)
      • Mangeant chaque jour une petite poignée de fruits secs type abricots ou raisins secs
    • Optimiser les apports en calcium avec :
      • Un produit laitier à chaque repas
      • Le recours à des eaux embouteillées riches en calcium type Hépar, Contrex ou Courmayeur
    • Diminuer les apports en acides gras saturés :
      • Charcuteries et beurre 
      • Fromages secs, gras et salés (pas plus de 30 g/j, soit l’équivalent de 1/8 de camembert) ;
      • Produits transformés industriels prêts à consommer et plats préparés – sont souvent fort gras. Lire les étiquettes, au-delà de 10 g de graisses, appelées lipides, pour 100 g un produit alimentaire peut être considéré comme gras
      • Réduire aussi au maximum la consommation des viennoiseries, pâtisseries, biscuits, barres chocolatées… Ils contiennent pour certains d’entre eux, à des concentrations variables, des acides gras appelés trans (dénomination sur l’étiquette : « partiellement hydrogénée ») ou des acides gras appelés saturés. 
    • Pratiquer une activité physique a raison d’au moins 20 minutes/jour
    • Arrêter de fumer
    • Limiter la consommation d’alcool à 2 verres de vin /jour maximum
    • Ne pas prendre de friandise à base de réglisse ou de boisson à base d’antésite
  • Dans un second temps, si les mesures hygiéno-diététiques ne suffisent pas à normaliser la Tension Artérielle, on instaurera un traitement médicamenteux  parmi les classes thérapeutiques suivantes : diurétiques, beta-bloquants, Inhibiteurs de l’Enzyme de Conversion  ou Antagonistes de l’Angiotensine II. En cas de résultats insuffisants, ces classes thérapeutiques pourront être associées.